Strapontin15


« | Accueil | »

EL INVIERNO

Ce parcours de vies simples et très rudes me laisse sans voix. J’ai été traversée, tant  par la beauté saisissante des paysages, que par la profondeur du propos où l’on bascule dans l’essentiel, sans mot dire. L’homme y est très proche de l’animal, par instinct, par nécessité, par compagnonnage. Rien n’est factice. Tout est douloureux. Gestes et regards traduisent la souffrance de ces êtres condamnés à travailler loin de leur famille, toujours aux aguets, dans le froid, en état d’esclavage sans qu’aucun humain ne puisse les secourir, sans entrevoir aucun espoir. Et si ce dernier venait à exister, au terme de sacrifices incommensurables,  il se nommerait illusion.

Film magnifique, fort et puissant dépourvu de sensiblerie, comme je les aime.

A ne rater sous aucun prétexte s’il est reprogrammé.

STRAPONTIN 2


Laisser un commentaire

Mes dramas coréens |
Critiques cinéma (pour l�... |
CinéFilm |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1640 Riverside, Hill Valley
| Poudlard Express
| Berrysteven78