Strapontin15



HARMONIUM

Film sec et rigoureux qui plonge subrepticement  jusqu’au fond de l’être afin de tenter d’en capturer toutes les noirceurs et contradictions. Dans un cadre bien tenu, les acteurs peuvent alors donner libre cours à une riche palette expressive. Les émotions, lorsqu’elles sont retenues, balaient tout sentimentalisme larmoyant et  libèrent ainsi une belle  une intensité dramatique.

 Le scénario aborde des thèmes essentiels :

LA CULPABILITÉ :

Le père, qui a failli, se sent contraint d’héberger son compagnon de disgrâce.

La mère, qui a subi, malgré elle, cette forte attirance envers l’intrus

La culpabilité conjuguée de ces 2 protagonistes leur fait porter la responsabilité de la malédiction qui frappe leur fille.

L’AMOUR qui se présente sous 3 formes :

L’amour tendresse d’une mère pour sa fille

L’amour désir

L’amour besoin des 2 partenaires du couple.

LA SOLITUDE infinie de chacun des personnages qui baigne tout le film

LA PUISSANCE DES SECRETS TRANSGÉNÉRATIONNELS qui vont se cristalliser sur l’enfant.

L’auteur fait état d’une famille en plein chaos. Est-ce là que se profile la future société japonaise qui a contenu trop longtemps et qui est au bord de l’implosion.

La dernière scène, très angoissante est magistrale.

Film très riche dont l’avenir du réalisateur me semble prometteur.

STRAPONTIN 2

 

 

 


Laisser un commentaire

Mes dramas coréens |
Critiques cinéma (pour l�... |
CinéFilm |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 1640 Riverside, Hill Valley
| Poudlard Express
| Berrysteven78